**Twitter restreint encore les usages de son API**

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Business - Le média social souhaite se focaliser sur une expérience « cohérente » au travers des services exploitant son API. Un argument pour, une nouvelle fois, appliquer des règles plus strictes.

Twitter compte encore serrer la visse pour les développeurs exploitant son API. C’est ce qu’a annoncé la firme dans un billet de blog, parlant d’une expérience « plus cohérente » entre tous les supports, du Web aux applications mobiles. Notamment par l’usage de fonctions comme les Twitter cards (affichage de contenu externe dans un message), sujet de contrats pour l’entreprise.

C’est ainsi qu’elle a déjà commencé à s’assurer d’un meilleur respect des règles d’utilisation actuelles de son interface de programmation. Avant d’introduire une nouvelle version plus stricte dans les semaines à venir.

La firme explique : « nous travaillons dur pour construire des outils communs utilisable par les développeurs dans leurs sites. Certains exemples incluent le bouton Tweet, le bouton Suivre, les tweets intégrables ou encore le widget de recherche ».

La pression monte

Depuis plus de deux ans, Twitter met une pression considérable sur les applications qui dépendent de son API. Ce qui pouvait être une bonne idée au début, utiliser le succès d’un service pour développer son activité, s’est vite retourné contre les éditeurs.

Les applications les plus populaires, comme Tweetie ou Tweetdeck, sont rachetées par la firme et l’usage de l’API est soumis à des conditions de plus en plus strictes, en termes fonctionnels ou d’image. L’amélioration constante des applications officielles n’aident d’ailleurs pas la concurrence.

De même, le site de microblogging n’hésite pas à concurrencer certains services populaires chez ses utilisateurs, raccourcisseurs d’URL ou hébergeurs d’images, avec ses propres solutions, mieux intégrées au site et aux applications officielles.

CNet rapporte d’ailleurs que les mouvements à venir autour de l’API de Twitter ne sont pas du goût des développeurs. Le pionnier Dave Winer estime ainsi que « L’erreur que nous avons tous fait avec Twitter, moi compris, était de croire qu’une API propriétaire pouvait se comporter comme un protocole ouvert ».

communique:ZDNET:NEWS.

http://marydid.zeekler.com/VIPsplash

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>